Pourquoi les annonces légales doivent rester dans les journaux ?

Revenons en 1990. Vous vous réveillez et vous vous dirigez vers le porche d’entrée où le journal quotidien vous attend. Tout en buvant votre café matinal, vous parcourez les principales nouvelles du jour et tombez par hasard sur des annonces légales.

Avance rapide. Nous sommes en 2021. Vous vous réveillez, prenez votre téléphone et allez sur les plateformes d’information en ligne ou les médias sociaux pour votre dose quotidienne de nouvelles. Toutes les informations que vous voulez sont à portée de main. Bien que cela soit pratique, il devient plus difficile de rassembler une grande variété de nouvelles et d’informations, comme les annonces légales, à moins de les rechercher spécifiquement. Découvrez la listes des journaux habilités pour effectuer les annonces légales pour le 77.

Mais combien d’entre nous se réveillent en cherchant des annonces légales ?

En plus d’être un élément d’information destiné à atteindre un grand nombre de personnes, une annonce légale doit également être accessible, archivable et vérifiable. Ces trois éléments ne peuvent être obtenus que si les annonces légales sont uniquement hébergées en ligne.

Compte tenu de notre forte dépendance à la technologie, il est facile d’oublier que certaines personnes n’ont pas accès à l’internet. Il est important d’assurer l’égalité d’accès à l’information, surtout lorsqu’il s’agit de donner des informations dans des pays étrangers. En supprimant les avis juridiques des journaux, on prive ce groupe de connaissances qui peuvent aider une affaire ou une décision à être prise.

Les journaux continuent d’avoir un grand nombre de tirages, non seulement en France, mais surtout dans le monde entier. Par exemple, le China Daily a un tirage de 800 000 exemplaires, tandis que le journal du dimanche du New York Times a un tirage de 928 104 exemplaires. Même si ces personnes n’achètent peut-être pas le journal spécifiquement pour lire des annonces légales, les informations sont publiées et diffusées de manière systématique et il appartient au lecteur de le lire, de le parcourir ou de l’ignorer. Si les avis étaient uniquement placés en ligne, dans un coin obscur de l’internet, le nombre de lecteurs passifs disparaîtrait complètement.

Non seulement les annonces légales doivent être accessibles à tous, mais elles doivent également être archivées dans un lieu public, comme une bibliothèque ou une maison d’édition. Ce processus est plus facile grâce à l’utilisation d’un support imprimé, étant donné qu’il peut être stocké dans différents endroits sans avoir à attendre un système logiciel. À l’avenir, ces annonces légales imprimées pourront être récupérées dans ces lieux publics, sans craindre que le domaine d’un site web ne soit plus actif.

Enfin, il faut vérifier qu’une annonce légale n’a pas été modifiée après sa publication. La plupart des agences de publicité fournissent une déclaration sous serment avec une feuille détachable, qui peut être utilisée ultérieurement pour prouver que l’annonce a été publiée et diffusée.

Si une annonce légale en ligne peut sembler pratique à publier, il peut être totalement caché du point de vue d’un lecteur. Les journaux restent et demeurent donc le support le plus adapté aux publications de ce types d’informations dans la société.